Le code de la route Belge vous permet de respecter les différentes réglementations concernant la manière de bien conduire. Parmi les points qui  sont importants et que vous ne devez pas négliger, il y a par exemple la vitesse maximum à ne pas dépasser.

Quelles sont les risques que vous encourez en enfreignant le code de la route ? Vous pouvez vous référer aux différents degrés des infractions pour répondre à cette question.

Les infractions du premier degré

Ce sont les infractions les plus simples du code de la route. Elles peuvent se régler soit devant un tribunal de police soit en perception immédiate. Dans le premier cas, le conducteur peut avoir à payer une amende allant de 55 à 1 375 euros ainsi qu’une interdiction de conduire entre 8 jours et 5 ans selon la gravité de l’erreur.

Dans un second temps, il peut y avoir une contravention de 50 à 60 euros. Parmi les infractions du premier degré, il y a par exemple le non port de ceinture, l’inutilisation des clignotants ou encore la conduite d’un vélo sans éclairage dans la nuit.

Les infractions du second degré

Ce sont généralement des infractions avec un danger moyen qui peuvent causer du tort à d’autres personnes. Sans passer par le tribunal de police, le conducteur peut avoir à payer la somme de 100 à 110 euros immédiatement suite à l’infraction.

exces-de-vitesse

Dans le cas où il faut passer par le tribunal, l’amende va de 110 à 1375 euros en plus d’une interdiction de conduire entre 8 jours et 5 ans. Cliquer sur ce lien pour découvrir les amendes à payer pour excès de vitesse en Belgique. On peut calculer son amende directement en ligne et se faire accompagner si besoin par un avocat spécialiste.

Pour ne citer que quelques infractions du second degré, il y a par exemple : le dépassement à droite, le stationnement interdit, le non-respect des codes de signalisations ou encore le fait de rouler trop près des camions.

Les infractions du troisième degré

On parle d’infractions au troisième degré lorsqu’il est question de mettre en danger directement la vie des personnes autres que le conducteur. Lors d’un passage au Tribunal, l’amende est de 165 à 2 750 euros et d’un arrêt entre 8 jours et 5 ans.

code-de-la-route

Sans tribunal de police, le conducteur devra s’acquitter d’une amende allant de 150 à 160 euros. Il en est surtout question quand le conducteur refuse de coopérer lors d’interpellation d’un agent, en cas de mise en danger d’un piéton, négliger les prioritaires et bien d’autres.

Les infractions du quatrième degré

Ce sont les infractions les plus graves citées par le code de la route. Elles sont considérées du 4ème degré car elles sont généralement cause d’atteintes physiques pour les autres. Obligatoirement, le conducteur sera interdit de conduite entre 8 jours et 5 ans et devra payer entre 220 et 2 750 euros. Sans tribunal, l’amende est de 300 euros.

Les infractions sont dites du quatrième degré dans le cas d’un arrêt sur le passage à niveau, le non-respect des signalisations au passage à niveau, rouler en sens interdit. Le fait d’inciter un conducteur à rouler trop vite est également une infraction de quatrième degré.